A propos de Thias …

Thias Balmain, Coach in & outdoor

Né en 1961, de parents savoyards originaires de la vallée des Arves, Patrick Balmain a grandi entre la Haute Maurienne et Saint-Sorlin-d’Arves. Jeune, il sent la pression de cette vallée trop étroite pour lui. Il a envie de découvrir le monde et part à l’aventure.

Il ne sait pas encore ce qu’il cherche mais découvre combien la montagne lui manque et décide d’y vivre par choix et non par simple tradition.

Il décide alors de devenir moniteur de ski et accompagnateur en montagne et passe tout son temps libre à dévaler les montagnes avec toutes sortes d’engins glissants aux pieds (ski, monoski, snowboard, deltaplane, skateboard et rollers de descente).

Ces expériences le conduisent à développer sa technique bien-sûr, mais aussi à réaliser combien il était devenu dépendant des sensations fortes que procurent les sports de glisse : la quête d’adrénaline, de plaisir.

Conscient de l’aspect limitant de cette pratique addictive, Thias, comme l’appellent ses amis glisseurs, décide d’explorer d’autres cieux afin d’approfondir sa quête, plus qu’un sport, devenue à ses yeux un véritable laboratoire d’expérimentation de lui-même.

Il constate que ce mode de vie deviendra un véritable art de vivre s’il trouve une manière adaptée, équilibrée et équilibrante d’appréhender et de se mouvoir harmonieusement dans cet environnement fabuleux qu’est la montagne.

A 25 ans, sa quête ne fait que commencer.

Ne trouvant pas dans sa propre tradition les clefs nécessaires, Thias cherche dans les cultures du monde des ponts pour mieux comprendre l’homme confronté à son environnement.

Les arts martiaux tout d’abord, puis la poésie zen, la non-dualité, le yoga du Tibet, l’amènent à percevoir plus profondément la réalité.

Le voyage vers le taoïsme, le soufisme, l’hindouisme, les cultures amérindiennes et finalement la tradition des haut-plateaux du Tibet transmise par des maîtres bien vivants, ici en France, lui montrent le chemin vers soi.
Parallèlement à ses recherches dans le domaine de l’esprit et des émotions, ses études de la bio-mécanique l’amènent à créer le skwal en 1992.

Avec son engin aux pieds, Thias parcours les montagnes d’Amérique du Nord, du Japon, de Nouvelle-Zélande et d’Europe, forme des compétiteurs et des moniteurs à cette nouvelle discipline et organise le circuit de compétitions pendant des années.

De cette recherche longue et fructueuse émerge une approche nouvelle des sports de glisse, donnant naissance au livre La Glisse Intérieure (2005, Le Souffle d’Or), qui présente une méthode pour tous les amoureux de la glisse sur neige également en quête d’eux-mêmes. Les adeptes des arts martiaux considèrent cette démarche comme la naissance d’un Do, d’une Voie, ici non pas martiale mais de glisse. Il se consacre alors à la préparation mentale des sportifs et est invité à rejoindre le Cercle Alpin des Préparateurs Mentaux de Sportifs (CAPMS).

Toutes ces expériences élargissent encore son champ de pratique et lui permettent d’affiner et préciser sa perception de la montagne, de la glisse, de la relation au vide et à la pente.

L’été, Thias emmène ses stagiaires en montagne dans le but de les aider à se reconnecter à la nature et du même coup à leur propre nature. Pour les aider à affronter leurs difficultés face au vide, il crée la méthode Stop Vertige et publie l’ouvrage Comment se libérer du vertige (2009, Le Souffle d’Or), devenant ainsi l’un des rares spécialistes du traitement du vertige et de l’acrophobie.
Ainsi, Thias est ce que nous nommons « un coach ». Mais avec une particularité. Il transmet ses connaissances aux personnes en recherche de l’essentiel, dans et par la nature, terrain de découverte et d’expérimentation de soi.

Il organise des séminaires pour les salariés et chefs d’entreprises, des sessions « outdoor » pour les groupes et les individuels, les sportifs et les étudiants, sur des thèmes comme :

  • la gestion du stress
  • l’adaptation à l’inconnu, à l’imprévu
  • la gestion des phobies, des peurs (acrophobie, géphyrophobie)
  • l’atteinte de ses objectifs
  • la prise de décision
  • l’esprit de corps dans l’entreprise

La particularité de ces stages et séminaires réside dans la façon de mettre en scène la problématique de la personne ou du groupe dans un cadre naturel. Le stagiaire doit s’engager physiquement, dans l’action et ne se cantonne pas uniquement à jouer avec des concepts.

Si Thias arpente toujours les montagnes pour découvrir de nouveaux horizons, aujourd’hui il se concentre sur la transmission de ses différentes méthodes et met un accent particulier sur la rencontre avec chercheurs et expérimentateurs.

  • le traitement des phobies et en particulier du vertige (acrophobie)
  • la préparation mentale des compétiteurs, étudiants, chefs d’entreprise
  • les séminaires d’entreprises
  • la sculpture sur bois
  • l’écriture

Voici quelques uns des champs d’action de Thias.